Du mobile multiplateforme avec Flex 4.5 – 2??me partie –

Suite de l’article
Du mobile multiplateforme avec Flex 4.5 – 1ère partie

 

Quoi de neuf avec la 4.5 ?

Initialement, Adobe pensait développer un produit spécifique pour le développement mobile. La montée en puissance des périphériques (processeur rapide, grands écrans, mémoire RAM suffisante) a modifié cette road-map initiale en incitant à inclure le développement mobile dans la prochaine release du SDK Flex.

En synthèse, il s’agit de faire de Flex/AIR l’environnement de développement multiplateforme de référence, mobiles et tablettes inclus, ce qu’Adobe a nommé le multi-screen.

Abstractionlevel

Il est plus rapide de faire un joli dessin que de concrétiser une vision : seul Android est supporté pour l’instant comme cible d’application mobile dans Flex 4.5.

Changement dans la continuité

Pas de rupture technologique, ça reste du Flex/AIR. C’est une bonne nouvelle pour les développeurs Flex/AIR existants car ils vont pouvoir réutiliser leurs compétences pour attaquer de nouveaux marchés. C’est également une bonne nouvelle pour les nouveaux développeurs qui s’intéresseront à Flex/AIR pour le développement mobile. En effet, plutôt qu’une start-up construisant à partir de rien un nouveau produit, ils auront comme fournisseur une société pérenne proposant un environnement de développement ayant fait ses preuves.

Présentons brièvement les nouveautés qu’offre la preview Flex Hero de la version 4.5.

Si le SDK a été modifié, nous reparlerons en particulier des composants plus bas, Flash Builder, l’outil de développement, a également été étendu pour faciliter le développement mobile.

Tout commence dans Flash Builder avec un nouveau type de projet « Flex Mobile Project » :

1-mobileproject

Ce type de projet donne accès automatiquement à plusieurs améliorations spécifiques aux mobiles.

Des adaptations des composants :

– fourniture de skins étudiés pour les écrans et résolutions des mobiles

Mobile-ready_components

– optimisations pour les processeurs, la mémoire et la batterie des mobiles

– prise en charge des interactions avec les utilisateurs grâce au multi-touch et aux gestures

Touch

– listes spécialement adaptées aux mobiles, ici le rendu de liste MobileIconItemRenderer

Mobileiconitemrenderer

 

Une nouvelle architecture applicative est proposée :

Detailview

Elle repose sur l’enchaînement de vues, une seule vue étant visible à un instant donné. Le pattern »vue liste/sélection d’un item, navigation vers la vue détail » est privilégié.

– View

View

Une application mobile comprend par défaut l’architecture nécessaire à la navigation, à la déclaration d’une ActionBar (boutons de navigation, titre et boutons d’actions) et à la gestion des vues.

Actionbar

– ActionBar –

Paradigme de navigation : des méthodes de navigation d’une vue à l’autre sont disponibles, Flex gère la pile de navigation.

Navigation

Persistence des données

Datapersistence

Une application mobile peut-être interrompue à tout moment, par l’utilisateur, par le système (réception d’un appel…), le framework propose une gestion automatique de persistence qui permet de à l’utilisateur reprendre là où il en était avant l’interruption.

L’intgération de l’application avec les possibilités natives du mobile est très importante. Le SDK propose plusieurs APIs pour cela :

Availableapi

Importance de l’outillage

Les développeurs expérimentés le savent, la productivité est directement liée à la qualité de l’outillage proposée par l’environnement de développement. Flex 4.5 ne se résume pas à un nouvel SDK, Flash Builder apporte sa contribution au développement mobile.

Le mode Design permet de prévisualiser les vues encours de conception, comme dans les versions précédentes, mais il est possible en plus de leur appliquer les changements d’orientation que l’on pourra retrouver sur le mobile de manière à pouvoir constater l’impact sur le développement en cours.

Designsettings

 

Le développeur peut également définir plusieurs configurations de test afin de valider ses vues en fonction de plusieurs tailles d’écran :

Configurations

La compilation permanente (à chaque sauvegarde) est toujours présente. Il est possible de déployer une application d’un seul clic. Soit vers Adobe Debugger Launcher (ADL) pour tester dans l’émulateur AIR, soit directement sur le mobile connecté à un port USB  de la machine de développement.

Debugsettings

En mode debug, il est possible de placer des points d’arrêt dans le code qui seront pris en compte lors de l’exécution du programme sur le périphérique et permettront de suivre son déroulement dans le débogueur de Flash Builder.  

 

Il ne s’agit là que d’un survol rapide des principales fonctionnalités de Flex 4.5 qui rendent le développement à la fois simple et productif.

 

Perspectives

Que va-t-il se passer dans le futur et comment aller plus loin ?

Thenavigator

(je suis content : j’ai réussi à caser une photo de Buster Keaton dans un article sur Flex)

 

  • Preview d’octobre 2010

Comme je le disais plus haut, la pré-version fournie lors de la conférence MAX est d’une stabilité et d’une finition étonnante. Même si des fonctionnalités vont changer ou manquent à l’appel (seule la plateforme Android est supportée), il est déjà possible de commencer à monter en puissance sur le sujet.

  • Evolution des specs en open-source :

Adobe publie régulièrement des mises à jour des spécifications sur son site. Il est ainsi possible de suivre l’évolution du produit.

  • Démarrage du programme béta avec NDA :

Adobe a ouvert les inscriptions au programme de béta-test qui se déroule sous NDA, inscriptions ici.

  • Version finale attendue courant 2011 :

Attendue ? Avec impatience, oui !

  • Packager For iPhone (PFI) :

Adobe sait que la crédibilité de son produit sera jugé sur cette fonctionnalité

PFI sera inclus dans la version finale de Flex 4.5. Les ingénieurs de chez Adobe travaillent à améliorer les performances globales de l’outil : temps de compilation et optimisation des applications générées. En attendant, il n’est pas compatible avec AIR 2.5 et par conséquent avec la preview de Flex Hero.

Frustrant, hein ? Il faudra que j’attende un peu pour voir la version iPhone de cette Proof Of Concept Android réalisée avec Flex 4.5…

Styling

– Exemple d’application Android –

 

Quelques liens…

 

Un commentaire

  1. Anonyme

    R??ponses ?? Olivier :- oui sur les applications autonomes double-clickables- oui pour la communication avec 4D Server, j’aborde ce sujet dans "Du Flex dans du 4D 2004′ : http://ckti4d.tumblr.com/post/3231633453/grimoires- pour l’acceptation des applications AIR sur le Mac App Store, effectivement la question se pose, pour l’AppStore, ont d??j?? ??t?? accept??es des applications Flash g??n??r??es par Packager For iPhone. – comme je l’explique dans l’article, Adobe travaille actuellement ?? l’optimisation du Packager For iPhone. Suite ?? l’interdiction initiale d’Apple, Adobe avait report?? tous ses efforts sur Android. Maintenant que l’interdiction est lev??e, il devient effectivement tr??s important que les applis g??n??r??es soient r??actives. C’est le cas pour les applications Android AIR qui se comportent tr??s bien.Comme je l’ai pr??sent?? dans l’article "Proof of concept sur iPhone/Android avec Elips Studio" (http://ckeromen.posterous.com/liste-simple-sur-un-iphone-avec-elips-studio), il existe une alternative avec Elips Studio qui g??n??re une application native avec des contr??les natifs (listes, etc.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :