Flex : l’évolution des espèces est nécessaire et pas forcément fatale

Spotteddolphin1

Les cétacés (dauphin) sont en fait proches des hippopotames.

 

Adobe clarifie sa communication

Nous avons vécu en cette mi-novembre, une grosse période de turbulence liée à l’annonce de l’arrêt du développement de nouvelles versions de Flash pour les mobiles (voir mon article « Flash, Flex, AIR, iPhone, mobiles : au secours, j’y comprends rien !« ), puis du passage de Flex en open-source.

Adobe clarifie aujourd’hui (16 novembre 2011) les choses dans une mise à jour de l’article « Your Questions About Flex » sur le blog officiel de l’équipe Flex.

L’essentiel de la mise à jour

Je vous invite à vous reporter à cet article pour la présentation complète, mais en résumé :

  • Le Flex SDK est donné à la fondation Apache (comme PhoneGap de Nitobi ce qui avait plutôt bien accueilli) sous gouvernance Adobe – Spoon. Son évolution sera assurée par une équipe mixte intégrant des employés d’Adobe, des leaders de la communauté Flex, des intervenants issus de grands clients de l’éditeur ayant des projets stratégiques autour de Flex.
  • Adobe se concentre sur son coeur de métier, le développement et la commercialisation d’outil, et continue de développer et vendre Flash Builder, l’IDE basé sur Eclipse.
  • Adobe s’engage à maintenir la compatibilité du Flex SDK avec les socles d’exécution AIR et Flash Player.

Plusieurs analyses estiment que cette évolution est judicieuse, voire inéluctable. Le SDK Flex en version 4 a atteint un degré de maturité qui ne justifie plus le travail de fond d’un éditeur pour décider de ses nouvelles implémentations. Bâtir sur l’existant, ajouter de nouveaux composants représentent des tâches qu’une communauté open-source bien gérée peut assumer.

HTML 5 dans 3-5 ans

Adobe clarifie également une phrase qui avait provoqué un émoi certain : « In the long-term, we believe HTML5 will be the best technology for enterprise application development« .

En effet, une écrasante majorité de développeurs Flex, quoique partageant cette analyse sur « le long terme » s’inquiétaient quant à eux du présent : aucune alternative présentant la même maturité et un outilllage équivalent à la plateforme Flex n’existant aujourd’hui.

C’est ce que la mise à jour de l’article renforce :

  • en clarifiant le constat que le conglomérat de technologies HTML-JS-CSS n’est pas encore mature, même si en très rapide évolution : « it could be 3-5 years from now), we believe HTML5 could support the majority of use cases where Flex is used today. » 
  • en insistant sur le fait qu’aujourd’hui, au présent, dans la réalité des projets, Flex constitue LA technologie de référence pour les applications d’entreprise « Flex has now, and for many years will continue to have, advantages over HTML5 for enterprise application development » « Our announcements relating to changes in the way Flex SDK is developed do not change the fundamental value-add of Flex or make HTML5 suddenly more capable than it was last week.« 

Je vous conseille également la lecture de l’article « Moving Forward with Flex and Flash« .

 

Conclusion

Comme le dirait Shakespeare, « Beaucoup de bruit pour rien » ?

Pas si sûr, car si la communication d’Adobe s’améliore et commence à montrer une cohérence de stratégie, beaucoup de dommages collatéraux ont été produits :

  • dans la communauté Flex qui voit sa confiance en Adobe très ébranlée,
  • et bien plus grave, dans l’esprit de nos clients qui sont abreuvés de raccourcis journalistiques dont la conclusion péremptoire « Flash est mort et Flex moribond » sera difficile à contrebalancer.

Je ne me livrerai pas ici à un jeu de pronostic sur ce qu’il en sortira dans le futur.

Je me contenterai de citer Maxime Du Camp : « Silence sur le passé, bon vouloir pour le présent, espérance pour l’avenir«  et de vous renvoyer à l’illustration qui ouvre cet article : je ne peux que souhaiter à Flex une évolution aussi harmonieuse et élégante que celle du dauphin !

 

Update 2011-11-18 : liens complémentaires

Adobe will continue to support applications built with Flex and Adobe LiveCycle, as well as all future versions of the SDK running in PC browsers with Adobe Flash Player and as mobile apps with Adobe AIR indefinitely on Apple iOS, Google Android and RIM BlackBerry Tablet OS.

HTML5 is still in its infancy.(…) Gartner believes this collection will be mature enough for enterprises to use for strategic application development by YE14. (…) The Flash runtime will remain on mobile platforms. Adobe technology can package Flash content into a native iOS executable distributed via Apple’s app store. Hundreds of applications already use this technology. Adobe’s Creative Cloud launch was accompanied by a half dozen tablet applications for designers. These applications have innovative touch centric user interfaces, were built with Adobe Flash and AIR…

The Spoon Project’s mission is to foster a community partnership with Adobe and assist with stabilizing the Flex SDK through fixing bugs, providing for complete coverage of unit tests for the framework, and help contribute to the architecture of Flex going forward.

Un commentaire

  1. Ping : La lettre qu’un auteur déteste recevoir |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :