La tour de babel agile

A l’occasion des 10 ans du manifeste agile, Laurent Bossavit déclarait :

The most dangerous distortion of all is the notion, sadly prevalent today, that Agile consists of a handful of competing « brands » of processes: Scrum versus Extreme Programming versus Lean or Kanban. (…)

That, to, me, is the significance of the 2001 meeting, only clear in retrospect: it marks, not the start of the Agile movement, but the beginning of the downfall of these brands.

Je trouve très belle cette phrase de Laurent et je l’utilise très souvent lors de mes formations en exergue de la présentation du manifeste agile. Il semble malheureusement que l’appétit des acteurs du marché aille au détriment de la vision de Laurent et que la babellisation de l’agilité reprenne de plus belle en 2013.

Trademarks

La démarche est récurrente : un individu s’approprie un concept existant en l’étendant, le complétant, puis le baptise (un livre constitue un excellent moyen pour cela), évangélise et cherche à construire une communauté qui va asseoir une rentabilité financière pour son offre de service dûment « trademarquée ».

L’Agile

Ainsi, l’adjectif Agile devient une marque et Laurent Bossavit crée par exemple l’Institut Agile (excellent au demeurant). Ce qui donne en français quelque chose d’assez curieux : accorde-t-on ou pas ce mot adjectif-nom propre-capitalisé : « sommes-nous Agiles » ? Agiles, je ne sais pas, innovateurs en orthographe, oui🙂

Scrum

Un autre exemple est fourni par la marque Scrum qu’exploitent ses deux auteurs, Ken Schwaber au travers de scrum.org (« Scrum.org is the home of Scrum, and is leading the evolution and maturity of Scrum to improve the profession of software development.« ) et Jeff Sutherland grâce à scruminc (« We also are the thought leaders of the Scrum world. Our team members regularly publish scientific papers in the leading journals that reflect the latest thinking and research on Scrum and Agile management and processes. « ).

Les deux compères proposent leurs formations labellisées :

« We work with the best practitioners in the world to deliver the highest quality training, supported by rigorous assessments and meaningful certifications.  »

« We want to hear from you. If you’d like to request a Scrum Inc. Trainer or Coach, go here. »

Cependant, l’utilisation de Scrum demeure libre et le marché Scrum peut prospérer, soutenu par la Scrum Alliance, en comptant de nombreux autres acteurs (dont moi !).

Les compères de Jeu

Plus récemment, on a vu Luke Hohmann tenter de s’approprier le marché des agile games au travers de sa marque déposée Innovation Games®. Vous pouvez retrouver l’histoire de l’Innovation Games Company sur son site. Bien entendu, Luke propose ses propres certifications Innovation Games ® Certified Collaboration Architect Program (j’en ai acquis un degré en suivant un cours avec Luke).

Une entente cordiale a été trouvée avec l’autre marque du marché des agile games, gamestorming :

« Do you use Gamestorming as part of your innovation toolbox?  We support Gamestorming games, along with Innovation Games in the certification program. »

 Agile pour les grandes organisation : MIAM !

La promesse d’une scalabilité de l’agilité adaptée aux grands projets aiguise les appétits.

DAD

Scott W.Ambler pousse DAD en partenariat avec IBM :

« The DAD method combines strategies and practices from several software methods, including Scrum, Extreme Programming (XP), Agile Modeling, Agile Data, and the Open Unified Process (OpenUP). « 

S’associer avec un éditeur, voilà une bonne idée pour promouvoir sa marque !

SAFe

C’est ce que se dit Dean Leffingwell qui lance The Scaled Agile Framework® (prononcer SAFe™ !!), soutenu par Rally et VersionOne, deux éditeurs du monde agile. Que les choses soient claires : « Scaled Agile Framework and SAFe are trademarks of Leffingwell, LLC« .

L’initiative ambitieuse (« an interactive knowledge base for implementing agile practices at enterprise scale« ) englobe au passage Scrum et Kanban dans la trousse à outils. Aïe !

L’empire contre-attaque

Immédiatement, Mr LKU et Mr Scrum, se retrouvant pour une fois d’accord (*), tentent de décrédibiliser Safe.

David J. Anderson publie le 31 juillet 2013 Kanban – the anti-SAFe for almost a decade already et il n’apprécie guère:

The concept for SAFe adoption within an organization is a familiar one – clients should employ a (so called) « Certified SAFe » consultant to assist them in tailoring the elements of the framework appropriately for their organization.

(…)

Kanban is even included, somewhat bizarrely as a portfolio prioritization method. This strikes me as serving some need to include every current buzzword and show that, somehow, SAFe has « Kanban inside. »

(…)

People will choose between a modern 21st Century approach to complex situations or a familiar 20th Century approach to change and their software engineering processes.

Commentaire de l’article par un visiteur le 3 août :

Insightful and historically accurate assessment of SAFe. Apparently the gold rush in on. Thanks for the blog, David.

Ken Schwaber

(*) Pourtant, dernièrement, méthode Kanban et agilité n’ont pas toujours fait bon ménage, David J. Anderson déclarant :

The Agile community’s understanding of Kanban, particularly in North America is abysmally poor. They haven’t been paying attention to the depth of it, the system thinking approach, the service oriented approach. They don’t even necessarily recognize that a work in progress limited pull system is essential. And they don’t look carefully at the core dynamics of the Kanban system design.

[2013-08-26] ça reprend🙂

Capture d’écran 2013-08-26 à 05.33.52

Le 6 aout 2013, Ken Schwaber publie en parallèle sur son site un article suscitant un certain malaise car beaucoup moins étayé que celui de D.A. et plus méprisant : unSAFe at any speed.

The boys from RUP (Rational Unified Process) are back. Building on the profound failure of RUP, they are now pushing the Scaled Agile Framework (e) as a simple, one-size fits all approach to the agile organization. They have made their approach even more complicated by partnering with Rally, a tools vendor. Consultants are available to customize it for you, also just like RUP.

Le marché du consulting

Oh, la vilaine tentative des gens de SAFe de vendre du consulting et d’utiliser des buzzwords ! Ce ne serait pas David et Ken qui feraient ça !

Ken Schwaber propose sur scrum.org : Agility Path, autrement dit Scrum pour l’entreprise :

Ken Schwaber and Scrum.org created Agility Path™ to provide you with an effective way to continuously improve from your current position to one of competitive advantage. Agility Path is a framework within which an enterprise can manage the adoption of Scrum, control the risks, and optimize its investment.

D’ailleurs, Ken termine son article en insérant son offre de service :

I’ve developed several programs to help you create these benchmarks, if you don’t want to do it yourself.  You can look at one at  http://tinyurl.com/kgbn94l.

Le lien ouvre une page PDF où l’on peut trouver :

A licensed Scrum.org engagement manager performs a Snapshot with you. It takes approximately five days.

Open Kanban

De nouvelles marques fleurissent de partout.

Ainsi, en réaction à la tentative d’appropriation du terme Kanban par Lean Kanban Université (LKU) de David J. Anderson, Joseph Hurtado lance une initiative open source Open Kanban « Open Kanban – An Open Source, Ultra Light, Agile & Lean Method » (16 août 2013).

Son autre article What is Kanban? explique la raison de conserver un Kanban inscrit dans ses origines en désignant clairement l’ennemi :

despite Kanban’s Agile & Lean heritage, David Anderson and LKU have distanced themselves from Agile, Software Development and IT.

Sa présentation parait tout à fait convaincante :

The problem is that David Anderson, LKU and some other Kanban Consultants have decided that there can be only one valid Kanban method for business or even IT, theirs. In their view if you do not follow exactly The Kanban Method, dare to call Kanban Agile or add any Lean or Agile practices to it you are wrong.

… jusqu’à l’appel final :

Finally do consider contributing to the sponsor behind this project: AgileLion Institute by taking a class with us. Our Kanban Ace course is the first one that is fully based on Open Kanban, and while you learn you make Open Kanban stronger.

Moralité : évangélisez pour nous (Joseph Hurtado Founder AgileLion Institute Kanban Ace Coach – An Open Kanban Method), vous nous ferez gagner plein d’argent.

Mon Kanban lave plus blanc

Au final, ce genre de plaisanteries nous amène à quatre définitions de Kanban !

SI quelques spécialistes parviendront à y retrouver leurs tickets, je crains que cela ne favorise pas l’appropriation par le grand public.

La légende des siècles

Souvenez-vous, l’histoire de Babel finit mal, les hommes perdent leur langage commun, l’ambitieuse tour s’effondre.

Changeons deux mots dans les vers de Victor Hugo (La vision d’où est sorti ce livre dans La légende des siècles) pour obtenir une vision funeste :

L’agile, c’est le reste effrayant de Babel ;
C’est la lugubre Tour des Choses, l’édifice
Du bien, du mal, des pleurs, du deuil, du sacrifice,
Fier jadis, dominant les lointains horizons,
Aujourd’hui n’ayant plus que de hideux tronçons,
Épars, couchés, perdus dans l’obscure vallée ;
C’est l’épopée humaine, âpre, immense, — Écroulée.

Cet appel à la mémoire permet de boucler sur l’article de Laurent, cité en introduction :

« After being in the computing business now for more than half a century, one thing worries me more than almost anything else: our lack of a sense of history. »

Those are the opening words of an essay[1] by Jerry Weinberg, who was around when IBM (founded a century ago) put him in charge of Operating Systems development for Project Mercury (over fifty years ago).

P.S.

Au moment de terminer cet article, je vois passer ce tweet de Tobias Mayer (@tobiasmayer) :

Capture d’écran 2013-08-17 à 17.27.23

Sad, indeed…

[2013-08-19]

The Kanban Method Is A Vehicle – It Is Not A Destination

Capture d’écran 2013-08-19 à 15.31.20Peuvent être ajoutés au panier, des initiatives comme :

3 Commentaires

  1. Ping : Kanban ou Les Ouménés de Bonnada (1) |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :