BBL à Vannes : Agile en questions

Le mardi 3 septembre, j’ai animé mon premier Brown Bag Lunch « l’agilité pour quoi faire ?« .

2013-09-03 14.21.57

Une quinzaine de personnes, majoritairement de la société MGDIS à l’initiative de l’événement, assistaient à cet impromptu hébergé par le VIPE de Vannes entre 12h30 et 13h30.

Constellation

J’ai proposé aux participants de ressortir de la salle pour démarrer par un petit atelier permettant de mieux connaître le groupe. Profitant du magnifique soleil qui s’attarde encore début septembre, nous avons utilisé la Constellation de Lyssa Adkins à l’ombre d’un chêne séculaire.

Cet atelier a permis de constater que :

  • sans surprise, la société MGDIS était majoritairement représentée;
  • la plupart des personnes avaient une activité de management;
  • si la grosse majorité exerçait dans le secteur informatique (effet MGDIS), une minorité; provenait d’autres secteurs d’activité;
  • la connaissance de l’agilité était très hétérogène;
  • tout le monde avait des problèmes dans son activité !

Définitions de l’agilité

Adoptant résolument une approche « noSlide« , j’avais affiché sur les murs de la salle quelques définitions de l’agilité pour lancer la discussion.

«capacité à maintenir la compétitivité des entreprises alors que la turbulence de leur environnement dépasse leur vitesse d’adaptation traditionnelle. ».
Frédéric Fréry, professeur à ESCP Europe

«Une méthode agile est une approche itérative et incrémentale, qui est menée dans un esprit collaboratif avec juste ce qu’il faut de formalisme. Elle génère un produit de haute qualité tout en prenant en compte l’évolution des besoin des clients.» Véronique Messager Rota Gestion de projet agile.

«Agile a pour objectif de fournir la plus haute valeur métier possible le plus rapidement en mettant l’accent sur les personnes et l’amélioration continue.» www.agilecoach.net 

«Progresser avec des informations imparfaites
Favoriser une culture basée sur la confiance
Développer une capacité à répondre à des évènements imprévus
Comptabiliser le travail en cours comme une dette (au sens comptable de passif) plutôt que comme un actif
Améliorer sa réactivité et répondre plus rapidement
Accepter que le travail intellectuel se périme
Créer des boucles de feedback et développer une capacité d’adaptation
Revendiquer l’amour du travail bien fait et adopter une éthique artisanale» David J. Anderson Lean Kanban France 2012

«Agile fung shoe #75: Agile is like a banana! It is good, healthy, convenient, flexible and yellow with black spots.» @AgileBorat

Parking Lot

En respectant une timebox de 2mn, j’ai ensuite demandé aux participants de noter sur des post-its (un sujet par post-it) les questions (deux maximum par personne) qu’ils avaient sur le sujet.

Puis, à tour de rôle, chacun est venu coller son post-it sur un tableau, en commentant sa question.

J’ai réorganisé à la volée les questions en grands thèmes.

Parking Lot

Voici la retranscription des questions :

Thème Pourquoi faire ?

Comment améliorer la vitesse d’adaptation ?
Progresser avec des informations imparfaites ?

Thème Qu’est-ce que l’Agilité ?

Quelles sont les origines de la méthode agile ?
Dans quel secteur la méthode agile est-elle la plus pratiquée ?
Quelle entreprise connue pourrait-on citer en exemple pour l’amélioration de son développement ?
Quels effets pourraient être cités ?

Thème Adopter l’agilité

Quelle porte d’entrée pour mettre en place un management agile ?
La méthode agile peut-elle s’appliquer à des projets non informatiques ?
L’agilité peut-elle être enseignée ?
Agilité : une affaire de spécialistes ?
Sensibiliser des agents de collectivité locale à l’agilité ?

Thème Client

Agile sans le client ?
Agilité fait peur au client
Comment inciter son client à utiliser l’agilité sans l’imposer ?
Prendre en compte les besoins des clients
Relation client
Comment rendre le client partie prenante du projet ?
Product Owner et responsable produit ? Même personne ?

Thème Documentation

Quel niveau de formalisme idéal ?
Documentation excessive
Par expérience, méthode chronophage, pistes d’améliorations
Quid de la documentation technique (surtout interne) ? exploitation, architecture

Thème Mise en œuvre

Comment gérer le planning de ces méthodes (sprint, actions) ?
Concilier archi (long et ?) et agile (valeur immédiate)
Multi-Scrum
Scrum est-il adapté aux équipes multi-projets ?
Priorisation des tâches ?
Appropriation tâches par ressources

30 mn d’exposé

Il me restait une grosse demi-heure pour traiter des différents sujets, ce qui correspondait à ma prévision.  N’étant pas dans le cadre d’une formation, ni d’une séance de consulting orientée solutions, j’ai pris les thèmes dans l’ordre sans descendre dans le détail.

Mon discours s’est articulé autour de quelques points principaux :

  • pourquoi l’agilité ? historique, influences et objectifs;
  • établir une relation de confiance avec le client pour sortir de la spirale négative générée par une peur réciproque qui entraîne des processus toujours plus lourds et inefficaces;
  • s’appuyer sur l’amélioration continue nourrie par la délégation de responsabilités aux personnes qui font le travail;
  • différencier la démarche agile de changement de la méthode agile Scrum qui peut s’avérer exigeante dans son application malgré une apparente simplicité de compréhension;
  • définir des objectifs concrets, instiller un changement culturel : apprendre à apprendre, remettre en question ses pratiques par rapport aux objectifs visés;
  • conduite de l’auto-organisation des équipes relativement aux objectifs définis plutôt qu’applciation top-down d’une méthode packagée.

En relisant les questions, je m’aperçois que je n’ai pas vraiment abordé le thème de la documentation. Lacune dans la structuration visuelle de mon exposé, ce qui rejoint une remarque d’amélioration émise en debrief (voir à la fin de l’article).

A retenir

Il n’est pas facile de donner de l’information précise et de répondre aux interrogations d’une population aussi hétérogène.

Un debrief avec deux personnes de la société à l’origine de la demande a permis de valider que le matériau recueilli permettait de mieux cerner les futures actions à mener au sein de la société pour diffuser la culture agile. En particulier, l’importance des interrogations tournant autour du client a fait émerger ce thème comme prioritaire.

Du point de vue amélioration continue personnelle, je retiens la remarque très pertinente d’une participante qui regrettait que je n’ai pas noté au fur et à mesure de mon exposé les points abordés.

J’avais pourtant préparé le paper-board ! Je crois que, pris par la structuration en temps réel dans ma tête de l’exposé, j’ai tout simplement oublié de communiquer visuellement (alors que je le fais systématiquement en formation). Bonne leçon à retenir pour une prochaine expérience sans filet de ce type.

3 Commentaires

  1. Ping : Mes formations Agile (4ème trimestre 2013) |

  2. Ping : Brown Bag Lunch Agile le 9 décembre à Vannes |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :