State of Agile #8 de VersionOne

Voici les principaux points que j’ai relevés à la lecture du rapport annuel de VersionOne qui vient de paraitre, édition 2013 donc.

State of Agile Survey

State of Agile Survey

Cette enquête a rassemblé 3 501 réponses, en nette baisse par rapport à 2012 (4 048), il est dommage que VersionOne ne fournisse pas d’explications à cette baisse.

Le marché d’Amérique du Nord est majoritairement représenté, 66% par rapport à 20 % d’européens (27 % en 2012), ce qui tend à relativiser les chiffres obtenus par rapport à ce que nous pouvons vivre en France.

Les réponses proviennent essentiellement de personnes travaillant dans un service informatique ou dans l’IT (81%). Élément intéressant, la taille de l’organisation est pour 3/4 comprise entre 100 et 400 personnes (médiane à 100).

Extraits du résumé

Augmentation de 11% en deux ans du nombre de personne qui affirment qu’Agile aide leurs organisations à terminer leurs projets plus rapidement.

Les trois principales raisons citées pour adopter Agile sont d’accélérer la mise sur le marché (23%), de pouvoir plus facilement changer les priorités (16%) et de mieux aligner l’IT et les objectifs métiers (15%).

Donnée essentielle, dans l’ensemble, l’adoption d’Agile procure les bénéfices attendus dans les principaux domaines suivants : capacité à changer les priorités (92%), productivité (87%) et visibilité du projet (86%).

51% des réponses font état d’une majorité de projets Agile réussis.

Lorsqu’Agile échoue ou voit son adoption freinée, l’origine est souvent à trouver dans l’incapacité à changer la culture (53%) et des résistances au changement (42%). Spécifiquement, les craintes portent sur un manque de planification en amont (30 %) et une perte de contrôle du management (30 %) voire une opposition complète (28%).

Barriers to further Agile Adoption

Barriers to further Agile Adoption

De plus en plus d’équipes distribuées pratiquent Agile, augmentation en un an de 35% à 76%. A mettre en parallèle avec les 6% d’augmentation d’outils de gestion Agile de projets.

En revanche, l’utilisation dans des projets externalisés passe de 77 % en 2011 à 39% en 2013. Il serait intéressant de corréler avec la tendance à l’augmentation ou la diminution du nombre de ces projets. Je ne dispose pas de chiffres à ce sujet.

L’utilisation de Rétrospective augmente de 11% en deux ans. Je me demande toujours comment on peut avoir une démarche Agile sans Rétrospective ?

L’agilité s’étend dans l’entreprise. 57% des répondants ont plus de cinq équipes pratiquant Agile et 38% plus de 10 équipes. Ce chiffre n’était que de 30% il y a un an.

Scrum toujours « la méthode la plus répandue »

Ça va faire plaisir à Claude Aubry🙂

Scrum et ses variantes (?) demeurent l’approche Agile la plus largement pratiquée. Kanban demeure quasiment stable :

  • 2011 Kanban 3% – Scrumban 3 %
  • 2012 Kanban 4 % – Scrumban 7%
  • 2013 Kanban 5% – Scrumban 7%

VersionOne conclut l’inverse en se basant sur l’augmentation d’1% d’utilisation de Kanban. Si effectivement, 2012 marquait une émergence de Kanban+Scrumban (de 6 à 11% par rapport à l’année précédente), ça ne me semble pas significatif de 11 à 12%. Cela constitue une surprise pour moi, je m’attendais à une progression de Scrumban en me basant sur le feedback des équipes que j’ai croisées.

L’adoption est ancrée

Nombre croissant d’entreprises pratiquant l’agilité depuis 2 à 5 ans : passage de 36% en 2013 à 53% cette année..

Plus de la moitié des personnes utilisent Agile pour gérer la majorité de leurs projets (à peu près stable / 2012, passage de 50 à 52%).

Donnée encourageante : en 2012 seulement 1% des Product Owners connaissait Agile ! En 2013, on passe à 4%. Bon, y’a encore du chemin, proposer les formations PO parait pertinent !

Contrairement à une idée reçue, la décision d’aller vers Agile est initiée à 61% par le management et seulement 17% par les équipes Dev/IT.

Quintette de tête des pratiques agiles : Réunion quotidienne (85%), Planification itérative (75%), Test unitaire (72%), Rétrospective (74%), Planification de version (70%) (juste devant le suivi par burdown de l’estimation par les équipes à 69%).

Émergence de la gestion agile de portefeuille (APM) qui passe de 11% de pratiquants à 16%. Cependant, 29% des répondants ne savent pas de quoi il s’agit.

Pour réussir Agile ?

Encore une fois cette année, le facteur de succès le plus important pour étendre Agile au-delà d’une seule équipe est le parrainage actif de la direction (22%).

Suivent des ateliers et de la formation (18%) ainsi qu’un outil commun (15%) et un groupe interne de support Agile (12%). Chiffres sans doute biaisés sur la partie outillage par le fait que l’enquête soit réalisée auprès de sa communauté par VersionOne : fournisseur d’outils.

 

En tout cas, plus que de s’attacher strictement aux chiffres, il est très intéressant, année après année, de suivre l’évolution, les tendances : merci VersionOne !

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :